Les forts de Moissat

Les forts de Moissat

Les forts de Moissat : Moissat-Bas & Moissat-Haut unis en une seule commune mais 2 forts villageois, un à Moissat-Haut ( sous-divisé en petit fort et grand fort) et un à Moissat-Bas.

Au cours des XIV – XV ème siècle la guerre dite de cent ans entre les royaumes Anglais et Français (1337 – 1453) est plus une suite d’actes de brigandages et de pillages qu’une guerre au sens militaire. De même les guerres de religions sont des guerres civiles qui désorganisent les pouvoirs établis au XVI ème siècle (1562-1598). La défection des seigneurs devant assurer aide et protection aux populations contraignit les habitants à assurer la défense d’eux -mêmes et de leurs biens.

A Moissat les « forts » sont constitués de loges s’ouvrant sur une cour intérieure et présentant une face de défense extérieure close. Le fort villageois est plus un moyen de protection collectif des biens et des personnes autour d’un lieu qu’un système militaire de défense stratégique d’une contrée – d’où son appellation de « villageois ». Le fort n’a pas vocation à s’opposer à une armée régulière mais à apporter une protection face aux mercenaires des armées « vivants sur le pays » et aux brigands qui parcourent la région. Actuellement on nommerait ces forts en anglais « panic room » (pièce de survie). Cette idée de protection rurale et collective se retrouve de par le monde comme dans l’architecture des ksars nord- africains.

Texte et crédit photo à l'association Nature et Patrimoine

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2021 | Gérer mes cookies 🍪